Visites Ad Limina : Jean-Paul II insiste auprès des évêques de France sur l’importance de la liturgi

L’assurance que la vie chrétienne s’enracine dans le mystère eucharistique, « source et sommet de la vie de l’Église » 6. Dans vos rapports, vous manifestez l’importance que vous donnez au fait que la liturgie soit célébrée solennellement dans l’Église cathédrale, autour de l’Évêque et de ses prêtres, et avec un grand concours de fidèles, à plusieurs occasions au cours de l’année, comme lors de la Messe chrismale ou au moment des Ordinations. La liturgie devient ainsi cette « principale manifestation de l’Église » (cf. Sacrosanctum Concilium, n. 41), où tout le peuple de Dieu se rassemble dans le lieu qui représente la communion visible de l’Église diocésaine et où il prend conscience de manière plus profonde de son identité, en retrouvant sa source sacramentelle qui est le Christ Seigneur, Verbe fait chair, dont l’Esprit agit par le ministère des pasteurs, en premier lieu de l’Évêque. Le corps ecclésial manifeste ainsi la diversité de ses membres, en même temps que les liens qu’ils ont entre eux, et chacun avec l’Évêque, serviteur de la communion entre tous. L’assurance que la vie chrétienne s’enracine dans le mystère eucharistique, « source et sommet de la vie de l’Église », selon la belle expression des Pères conciliaires (cf. ibid, n. 10), amène de plus en plus de fidèles à s’engager activement auprès des ministres ordonnés dans la préparation et la célébration de l’action liturgique, pour mettre en valeur la beauté du culte chrétien, qui est ordonné « à la gloire de Dieu et au salut du monde », comme l’exprime la liturgie de la Messe.

Laisser un commentaire