Série Cardinal Arinze (1) : s’agenouiller, les agenouilloirs et bancs de communion.

Le cardinal Arinze, ancien préfet de la Congrégation du culte divin, le « ministre de la liturgie » de Jean-Paul II puis de Benoît XVI, donne de précieuses indications sur l’interprétation des textes officiels de la liturgie romaine (forme ordinaire), spécialement sur des questions controversées (septembre 2007).

« Ceux qui ont retiré les agenouilloirs dans les églises ont fait du mal à la communauté catholique. L’Eglise n’a jamais demandé ça. Rome n’a jamais demandé ça. C’est comme dans les églises où on a enlevé les bancs de communion. L’Eglise de Rome n’a jamais demandé qu’on enlève les bancs de communion. »

Lisez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.