Quelles sont vos méthodes d’apprentissage ?

Pour un choriste, le meilleur apprentissage est la pratique du chant lui même. Le bon niveau d’un choriste grégorien se mesure donc souvent au nombre de pièces du répertoire qu’il connaît. Il y a énormément d'écoles d'interprétation. Prétendre que seule l'une d'entre elles serait la méthode 'authentique' serait une affirmation d'une grande présomption.

Par ailleurs, parler d'une méthode pour le chant grégorien alors même  que le chant grégorien a été restauré dans un cadre spirituel qui revendiquait l'absence de méthode spirituelle autre que la Règle de Saint Benoît (le Solesmes de Dom Guéranger, Dom Delatte, Madame Cécile Bruyère) est également présomptueux. Pour autant nous précions de façon particulière les enseignements des différents maîtres de choeur de Solesmes comme Dom Gajard et Dom Claire, et aujourd'hui Dom Lelièvre, ainsi que les études des paléographes comme Dom Mocquereau, Dom Cardine et Dom Saulnier. Une réfléxion aprofondie et honnête sur l'enseignement de chacun de ces maîtres permet de dépasser réellement les apparentes contradictions de certains de leurs énoncés scientifiques et arriver à une interprétation pleine d'authenticité et de vérité qui doit être la marque de la prière liturgique.

{mos_fb_discuss:2} 

Laisser un commentaire