Les plus belles mélodies grégoriennes

A lire d’urgence !

   « Lorsque nous étions au noviciat, nous avions remarqué quand nous lui servions la messe, qu’après avoir lu l’introït, le graduel, l’offertoire, la communion -toutes les pièces de chant, en somme- il marquait une pause, non prévue par les rubriques et s’y absorbait en méditation.

Un jour, l’un de nous s’enhardit à lui demander pourquoi il s’arrêtait ainsi et il obtint cette réponse : « Pour ces pièces de chant, le missel ne donne que le texte, susceptible de bien des interprétations. Ce qui m’intéresse, moi, c’est de connaître l’interprétation de l’Eglise et je crois qu’elle est très clairement exprimée par la mélodie dont ce texte est revêtu dans le Graduel. Alors je m’arrête pour y penser un peu. Le grégorien, voyez-vous, c’est le commentaire officiel donné authentiquement par l’Eglise elle même, des textes liturgiques. »

Dom Gajard, l’ancien maître de choeur de Solesmes, nous livre ici les clés de compréhension d’un grand nombre de pièces grégoriennes magnifiques. La lecture de cet ouvrage nous éclaire non seulement sur l’expression du chant grégorien, mais surtout sur la nature indiscutablement inspirée de ce dernier.

A lire absoluement pour tout grégorianiste ou même plus généralement pour toute personne s’intéressant sérieusement à la liturgie romaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.