Un évêque décrète : on ne se tient pas la main pendant le Notre Père.


Les conférences épiscopales anglophones ont adopté une traduction anglaise conforme au désir du Saint Père Jean-Paul II de réaliser des traductions conformes au latin des rites liturgiques. Pour faciliter l’adoption de ces textes, un évêque publie des décrets pour la mise en œuvre de façon spécifique la liturgie dans son Église particulière, ce qui est tout à fait conforme à l’idée qui é prévalu dans la rédactions des rubriques du Missel après le Concile : par exemple, les options qui existent ne sont pas supposées être à la discrétion de tout un chacun, mais régulées par un ordo et un coutumier. Nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises sur notre site.

Mgr Foys, évêque de Covington a déjà publié un décret concernant les ministres extraordinaires de la sainte communion, et les lecteurs.

Dans un décret plus récent il précise un certain nombre de points, dont le suivant :

Les rites de l’Église romaine, dont nous faisons partie, utilisent des mots précis et font référence à des actions particulières et à des gestes, qui concernent le prêtre d’une part, et aussi les fidèles, qui joignent leurs cœurs dans leur culte de Dieu. Nous sommes encouragés, en tant que corps mystique du Christ, à une conversion continuelle dans la Foi, et à renforcer ce qui est bon et saint dans nos vies individuelles ou communautaires en tant que Catholiques, et à nous débarrasser de ce qui est mauvais.

Et ailleurs dans le décret :

Une attention particulière devra également être observée en ce qui concerne le geste au moment du Notre Père. C’est au seul prêtre qu’il revient d’étendre les mains. Nulle part il n’y a d’instruction enjoignant le diacre ou les fidèles à le faire. Aucun geste n’est prescrit pour les fidèles laïcs dans le Missel Romain, ni dans la Préface générale du Missel romain, que les fidèles laïcs ne devraient jamais étendre les mains ni se tenir par les mains.

Ce décret fait également en quelque sorte écho à nos deux articles récents :

Quelques gestes du diacre à la Messe

Quelques gestes des fidèles à la Messe.

Notons que de tels décrets devraient également exister dans chacun des diocèses, pour préciser ou mettre en œuvre des coutumes locales si elles sont légitimes et approuvées. Remarquons enfin le courage de cet évêque qui n’hésite pas à faire preuve d’autorité contre des pratiques qui sont malheureusement répandues un peu partout et qu’il décourage explicitement. Enfin, prions pour que de telles idées qui sont complètement a-liturgiques (le fait de se prendre la main à la messe pendant le Pater ou tout autre action liturgique) cessent d’être pratiquées ou promues ici en France.

En attendant : un petit sticker à apposer sur votre missel, ou même, à l’entrée de votre église paroissiale :


Et si vraiment cela ne suffisait pas, nos amis américains nous proposent un accessoire qui peut dans certains cas se révéler indispensable :


Le gant spécial « Notre père en se tenant par les mains » est en une seule taille et s’adapte à la forme de votre main droite ou gauche, afin que vous puissiez facilement glisser votre main discrètement hors de celle de votre voisin progressiste à votre droite ou à votre gauche, sans qu’il s’ne aperçoive parce qu’il continue à avoir une main à tenir. Pendant ce temps là, vos véritables mains jointes avec révérence, vous pouvez prier la prière du Seigneur sans être englué dans cette chaîne géante de paix façon années 1960.

Laisser un commentaire