Série Spécial Chiffons (6) : nous pouvons à nouveau vous fournir la « vraie aube » !

Les épisodes précédents :

 

Nous avons eu beaucoup de réactions positives à notre article sur la « vraie aube ». Plusieurs ont même demandé de la fournir, et j’avoue que j’ai eu énormément de difficultés à le faire pour des raisons logistiques et d’éloignement, liées à des contraintes qu’on ne peut imaginer que si on habite dans une capitale  d’Afrique du Nord-Ouest…

Mais bon, tout arrive : sous la pression de la demande, voici, nous avons réapprovisionné un bon tissu, qui n’est pas entièrement en coton afin de ne pas froisser trop vite et en plus de cela, nous avons désormais une vraie possibilité de la faire sur commande, avec grande qualité, en nous fournissant vos mesures, dans des délais courts.

Argument supplémentaire : vous n’aurez pas besoin de dépenser trois mois de revenus pour vous approvisionner auprès de je ne sais quel fournisseur connu un machin flasque, sans forme, et moche. Par dépit, vous étiez justement sur le point de demander à votre grande tante de vous assembler tant bien que mal quelque chose qui ne sera au final pas si bien que ça…. Mais que vous vous sentirez obligé de porter jusqu’à la fin de votre vie (terrestre) parce que « c’est tata qui me l’a cousue ».  Or, il y a d’autres moyens beaucoup plus intelligents de gagner son paradis. Bref, grâce au site de la Schola Saint Maur, vous êtes tout proche de vous épargner une longue et pénible souffrance.

Bref : vous êtes prêtre, diacre, séminariste, religieux, servant de messe, choriste, acolyte, lecteur : vous avez besoin d’une aube qui en soit une et non pas une espèce de blouse prénatal ?

Nous pouvons vous la confectionner et vous l’envoyer en France, chez vous, pour un tarif défiant toute concurrence. Qualité garantie.

Et la voici en photo, ce qui permet d’apprécier les détails :

L’encolure avec une petite accroche (à l’intérieur) pour la suspendre.

Vue de la manche : notez la couture inversée qui permet de la plier pour ajuster sa longueur en restant esthétique. Cela donne également un certain maintien à la manche elle même et évite qu’elle se retrousse pour laisser apparaître ce qu’il y a dessous. Quoi de plus moche qu’un bras nu ou  un pull qui apparaît sous une manche d’aube pendant que l’acolyte port un cierge ou tout autre chose ? Notez que sur l’aube, à la différence de la coule monastique, la manche est étroite.

Vue d’ensemble

Les fentes de poche, de chaque côté. Notez bien la finition de la couture. 

Remarquez bien que cette aube est conçue pour être portée avec un amict ou une capuche amovible si vous êtes religieux / moine. Si vous avez besoin de l’un ou l’autre, merci de nous le préciser.

Notez qu’évidemment même si cette aube a été conçue dans un contexte monastique, elle se porte parfaitement bien avec un amict et sans capuche et dans un contexte séculier, elle « tombe » très bien. Elle a typiquement une coupe qui rend tangible la notion de « noble simplicité ».

Enfin, cette aube se porte impérativement avec un cordon, que nous ne fournissons pas à ce jour (mais que nous pourrions approvisionner en cas d’augmentation du nombre de commandes).

Laisser un commentaire