Paul VI, ce pape méconnu.

https://i0.wp.com/www.solesmes.com/images/livres/F2090.jpg?resize=166%2C260

Samedi, le Saint Père Benoît XVI évoquait la grande figure de Paul VI, un pape méconnu, déciré, critiqué par beaucoup de "partis" dans l'Eglise. Un grand pape pourtant, dont le pontificat fut important. On se souvient tout de même bien sa courageuse encyclique "Humanae Vitae". Cette évocation est une bonne occasion pour nous de rappeler la publication d'un excelllent ouvrage par dom Patrice Mahieu, moine de Solesmes, sur la figure de ce grand pape : "Paul VI, maître spirituel".

CITE DU VATICAN, 3 MAR 2007 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin le Comité scientifique de l'Institut Paul VI de Brescia (Italie), fondé en 1979 pour étudier la vie, la pensée et l'ouvre de ce Pape (1963-1978).

Benoît XVI a tout d'abord rappelé que c'est Paul VI qui le nomma Archevêque de Munich et, trois mois plus tard, Cardinal. Paul VI "fut appelé par la divine Providence à conduire la barque de Pierre dans un moment plein de défis et de problèmes".

"Son ardeur missionnaire le porta à entreprendre des voyages apostoliques délicats, y compris lointains, à accomplir des gestes de grande valeur ecclésiale, en particulier ocuménique. Il fut le premier Pape à se rendre en Terre Sainte", un voyage qui "revêtit une grande signification symbolique. Il montra ainsi à l'Eglise que sa mission était de marcher dans les pas du Christ".

Puis le Pape a indiqué que "le secret de l'action pastorale à laquelle Paul VI se consacrait sans relâche, prenant parfois des décisions difficiles et impopulaires, résidait dans son amour du Seigneur… Jusqu'à son dernier souffle, sa pensée, ses énergies et ses actes furent pour le Christ et pour l'Eglise".

Evoquant le "difficile gouvernement de l'Eglise durant la période post- conciliaire par Paul VI", son successeur a rappelé que ce Pape ne se "laissa jamais conditionner par les incompréhensions et les critiques, au prix de souffrances et d'agressions parfois violentes. Il resta en toute circonstance ferme et prudent au commandement du navire".

"Avec le temps qui passe -a conclu Benoît XVI- l'importance du pontificat de Paul VI apparaît toujours plus clairement pour l'Eglise et pour le monde, mais aussi la grandeur d'un magistère auquel ses successeurs se sont inspirés comme je continue de le faire".
AC/PAUL VI/. VIS 070305 (300)

Paul VI, Maître spirituel, (Éd. Le Sarment/Fayard)

"Principal architecte du Concile Vatican II, Paul VI, pendant plus d'une décennie, a mis en application ses enseignements et ses décrets. Avec lui, le style de la Papauté change profondément : il internationalise la Curie; il n'hésite pas à aller parler devant l'ONU; il prend contact avec les cultures et les religions les plus éloignées; par les synodes, il modifie en profondeur les relations du Saint-Siège avec les épiscopats. Tous ces sillons sont ouverts par Paul VI avec courage et parfois dans un climat difficile. Ecoutons Jean-Paul II nous parler de son prédécesseur :
"Voici que se dessine dans l'esprit la figure gigantesque de ce grand Pape qui, à travers une période certes difficile de l'histoire de l'Eglise, dans un martyre quotidien de sollicitude et de travail, nous a montré ce que signifie aimer et servir vraiment le Christ et les âmes. Particulièrement sensible aux instances de la culture moderne, connaisseur pénétrant de la vaste et complexe problématique du monde actuel, conscient à l'extrême des souffrances physiques et morales de l'humanité, Paul VI, rempli d'amour pour le Christ et d'amitié pour chaque homme, fidèle serviteur de la vérité dans la charité, et défenseur infatigable des droits de Dieu et de l'homme, a été et sera toujours une gloire impérissable pour l'Eglise.
Face à la sécularisation qui a pénétré la société et aux ferments qui ont jeté le trouble à l'intérieur de l'Eglise dans les années passées, Paul VI, incompris et parfois même calomnié, fut toujours un 'phare lumineux' pour tous les hommes, confirmant sans cesse ses frères dans la foi.
"

https://i2.wp.com/www.30giorni.it/foto/1143710720168.jpg?resize=300%2C246

Présentant ce texte dans la préface, Daniel-Ange ajoute : "Dans son ouvrage, Dom Patrice Mahieu fait magistralement ressortir un aspect trop méconnu de ce rayonnement de lumière : celui de maître spirituel. En un temps où tant de catholiques errent dans les ténèbres, faute de "startzy", (pluriel du mot russe staretz, père spirituel), il était urgent d'offrir au monde ce beau visage de père spirituel que Paul VI était, en toute humilité, en toute vérité….Paul VI a l'esprit d'un docteur et le coeur d'un pasteur. Il a le don de faire passer la grande vérité de toujours dans les simples mots de tous les jours. Sans jamais rien sacrifier de la profondeur d'un mystère, il a le don de mettre en lumière de manière étonnamment simple. Sa parole se fait tout à tous. Souvent incisive, aux formules brèves, percutantes, ciselées comme des diamants, dans le style des oraisons de la liturgie romaine ou à la manière d'un saint Augustin. Parfois, au détour des textes jaillissent des cris, de vrais SOS où passe comme une violence :celle des prophètes.
En filigrane, au travers des textes, puisse celui (celle) qui se mettra à l'école d'un tel maître, pressentir le coeur qui y palpite, le visage qui s'y dessine, le regard qui se pose sur vous".

Laisser un commentaire