Redemptionis Sacramentum : instruction pour la célébration de l’Eucharistie

La célébration de l’Eucharsitie et ses normes font l’objet d’une nouvelle instruction de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements.

Cité du Vatican, Rome

Cité du Vatican, Rome

CITE DU VATICAN, Lundi 19 avril 2004 (ZENIT.org) – La célébration de l’Eucharsitie et ses normes font l’objet d’une nouvelle instruction de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements.

Elle s’intitule "le sacrement de la rédemption" : "Redemptionis Sacramentum".

Elle sera présentée vendredi prochain 23 avril, à Rome, en la salle de presse du Saint-Siège, par le cardinal Francis Arinze, préfet de la congrégation, par Mgr Domenico Sorrentino, secrétaire de ce dicastère, ainsi que par Mgr Angelo Amato, secrétaire de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, et par le cardinal Julian Herranz, président du conseil pontifical pour l’Interprétation des Textes législatifs.

Stage de chant grégoien en Alsace

organisé par l’association Pro Liturgia.

L’association Pro Liturgia organise un stage de chant grégorien le WE du 8-9 mai 2004.

L’association Pro Liturgia organise un stage de chant grégorien à l’abbaye Notre-Dame d’Oelenberg, 68950 REININGUE (tél : 03 89 91 23, abbaye.oelenberg@tiscali.fr) du samedi 8 mai 2004 à 14.00 au dimanche 9 mai 16.30.

Ce stage s’adresse à tous. Son but est de découvrir et d’approfondir des pièces grégoriennes choisies en fonction d’un thème : le XIVème centenaire de la mort de Saint Grégoire le Grand.

renseignements et inscriptions : Secrétariat de l’APL, 9C avenue Clemenceau, 67560 Rosheim, 03 88 50 75 24.

Participation aux frais : 10 euros (stage seul) 30 euros (hébergement et repas).

Dom Guy-Marie Oury : la messe romaine et le peuple de Dieu dans l’histoire

Le célèbre moine historien de Solesmes nous retrace ici les évolutions du rite romain depuis Saint Pierre. Ce livre sur l’histoire du rite romain éclairera tous ceux qui pensent que la Messe romaine n’a pas évolué depuis 1900 ans. Des références très utiles pour une compréhension de l’intérieur de chacun des symboles de notre pratique eucharistique.

La liturgie selon Vatican II, par Geneviève Esquier

Un excellent livre pour remettre les idées en place sur ce qu’ont affirmé et décrété le Concile et Rome, et ce qu’il n’ont pas fait.

La liturgie selon Vatican II

La liturgie selon Vatican II
par Geneviève Esquier

Faut il le rappeler ? Vatican II n’a nullement supprimmé latin et grégorien… Ce livre de référence cherche en tout cas à faire un point objectif sr la situation et ne rentre aucunement dans la polémique.

Cet ouvrage est de plus préfacé par Mgr Le Gall, évêque de Mende, membre de la Confrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements, et ’ancien abbé de Kergonan (abbye de la congrégation de Solesmes).

A lire !

Jean-Paul II : « Spiritus et Sponsa » : Sacrosanctum Concilium 40 ans après.

Les Actes de la Journée ayant marqué le 40e anniversaire de la constitution conciliaire sur la liturgie, Sacrosanctum concilium, sont publiés sous le titre « Spiritus et Sponsa », le titre du document de Jean-Paul II pour cet anniversaire.

Publication des Actes de la Journée anniversaire

CITE DU VATICAN, Vendredi 2 avril 2004 (ZENIT.org) – Les Actes de la Journée ayant marqué le 40e anniversaire de la constitution conciliaire sur la liturgie, Sacrosanctum concilium, sont publiés sous le titre « Spiritus et Sponsa », le titre du document de Jean-Paul II pour cet anniversaire.

Le volume a été présenté ce matin au Vatican par le cardinal Francis Arinze, préfet de la congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, et par Mgr Domenico Sorrentino, secrétaire de ce dicastère.

Interrogé aujourd’hui par Radio Vatican celui-ci notait le chemin parcouru dans la réforme liturgique depuis le concile en disant : « Le chemin accompli est important. La Sainte Ecriture est beaucoup plus abondante dans les célébrations liturgiques et la participation du Peuple de Dieu, qui a toujours existé, mais Vatican II a fait de la participation du Peuple de Dieu à la liturgie comme l’une des priorités de la révision des livres liturgiques. Ainsi que la catéchèse, parce que dans la liturgie, il y a la catéchèse, et donc la liturgie nous instruit dans la foi, et nourrit notre foi ».

Pour ce qui est de la transmission de la foi, Mgr Sorentino ajoutait : « L’Eglise ne réussit jamais à communiquer toute la foi parce que le langage humain est faible, mais on réussit toujours à communiquer quelque chose non seulement en parlant mais en célébrant. Même par le silence, on réussit à communiquer. Nous pouvons rester davantage en silence, et plus nous sommes recueillis plus nous sommes ouverts à l’action de Dieu en nous. La sainte liturgie est une tâche qui n’a jamais de fin et dans l’Eglise nous ne nous vantons jamais d’avoir réussi à tout faire ».

Pour vivre la liturgie, Mgr Sorrentino invite les fidèles « avant tout à s’y préparer par la prière en famille et par la catéchèse ». « Et surtout, ajoute-t-il, en participant – toute la famille – aux sacrements, quand c’est possible, ensemble, même en allant ensemble se confesser ; en allant ensemble à la messe. Mais la prière à l’intérieur de la famille a une immense importance. La façon dont les parents parlent de Jésus, de l’Ecriture sainte, de l’Eglise, du pape, c’est très important pour nourrir la foi. La foi n’est pas quelque chose qui s’apprend en une séance ».

Visites Ad Limina : Jean-Paul II insiste auprès des évêques de France sur l’importance de la liturgi

L’assurance que la vie chrétienne s’enracine dans le mystère eucharistique, « source et sommet de la vie de l’Église » 6. Dans vos rapports, vous manifestez l’importance que vous donnez au fait que la liturgie soit célébrée solennellement dans l’Église cathédrale, autour de l’Évêque et de ses prêtres, et avec un grand concours de fidèles, à plusieurs occasions au cours de l’année, comme lors de la Messe chrismale ou au moment des Ordinations. La liturgie devient ainsi cette « principale manifestation de l’Église » (cf. Sacrosanctum Concilium, n. 41), où tout le peuple de Dieu se rassemble dans le lieu qui représente la communion visible de l’Église diocésaine et où il prend conscience de manière plus profonde de son identité, en retrouvant sa source sacramentelle qui est le Christ Seigneur, Verbe fait chair, dont l’Esprit agit par le ministère des pasteurs, en premier lieu de l’Évêque. Le corps ecclésial manifeste ainsi la diversité de ses membres, en même temps que les liens qu’ils ont entre eux, et chacun avec l’Évêque, serviteur de la communion entre tous. L’assurance que la vie chrétienne s’enracine dans le mystère eucharistique, « source et sommet de la vie de l’Église », selon la belle expression des Pères conciliaires (cf. ibid, n. 10), amène de plus en plus de fidèles à s’engager activement auprès des ministres ordonnés dans la préparation et la célébration de l’action liturgique, pour mettre en valeur la beauté du culte chrétien, qui est ordonné « à la gloire de Dieu et au salut du monde », comme l’exprime la liturgie de la Messe.

Jean-Paul II parle latin et défend la « vénérable majesté de la langue de Rome »

Jean-Paul II a parlé latin, dimanche dernier, à l’issue de l’angélus, pour saluer l’anniversaire du motu proprio de Paul VI "Studia Latinitatis".

Angélus du 22 février

CITE DU VATICAN, Jeudi 26 février 2004 (ZENIT.org) – Jean-Paul II a parlé latin, dimanche dernier, à l’issue de l’angélus, pour saluer l’anniversaire du motu proprio de Paul VI "Studia Latinitatis". Voici l’introduction et la traduction de L’Osservatore Romano en français de cette semaine.

Le pape s’adressait à un groupe de professeurs et d’étudiants de l’Institut pontifical salésien présents sur la Place Saint-Pierre pour célébrer le quarantième anniversaire de l’Institut pontifical de Haute latinité institué en son sein par Paul VI à travers le Motu Proprio "Studia Latinitatis" du 22 février 1964 :

Je vous salue avec joie, professeurs et auditeurs de l’Institut pontifical de Haute Latinité, en ce quarantième anniversaire du Motu Proprio de Paul VI, intitulé "Studia Latinitatis".

A vous et à tous vos collègues de l’Université salésienne, je désire confirmer la bienveillance et la gratitude du Siège apostolique pour votre diligence, votre constance et votre travail au service de la vénérable majesté de la langue de Rome.

(©L’Osservatore Romano – 24 février 2004)

CITE DU VATICAN, Jeudi 26 février 2004 (ZENIT.org) – Jean-Paul II a parlé latin, dimanche dernier, à l’issue de l’angélus, pour saluer l’anniversaire du motu proprio de Paul VI "Studia Latinitatis". Voici l’introduction et la traduction de L’Osservatore Romano en français de cette semaine.

Le pape s’adressait à un groupe de professeurs et d’étudiants de l’Institut pontifical salésien présents sur la Place Saint-Pierre pour célébrer le quarantième anniversaire de l’Institut pontifical de Haute latinité institué en son sein par Paul VI à travers le Motu Proprio "Studia Latinitatis" du 22 février 1964 :

Je vous salue avec joie, professeurs et auditeurs de l’Institut pontifical de Haute Latinité, en ce quarantième anniversaire du Motu Proprio de Paul VI, intitulé "Studia Latinitatis".

A vous et à tous vos collègues de l’Université salésienne, je désire confirmer la bienveillance et la gratitude du Siège apostolique pour votre diligence, votre constance et votre travail au service de la vénérable majesté de la langue de Rome.

(©L’Osservatore Romano – 24 février 2004)