Martyrologe de Noël : texte latin -français

Innúmeris transáctis saéculis a creatióne mundi, quando in princípio Deus creávit caélum et terram et hóminem formávit ad imáginem suam; permúltis étiam saéculis, ex quo post dilúvium Altíssimus in núbibus arcum posúerat, signum foéderis et pacis; a migratióne Ábrahae, patris nostri in fide, de Ur Chaldaeórum saéculo vigésimo primo; ab egréssu pópuli Ísrael de Ægýpto, Móyse duce, saéculo décimo tértio; ab unctióne David in regem, anno círciter millésimo; hebdómada sexagésima quinta, iuxta Daniélis prophetíam; Olympíade centésima nonagésima quarta; ab Urbe cóndita anno septingentésimo quinquagésimo secúndo; anno impérii Caésaris Octaviáni Augústi quadragésimo secúndo; toto Orbe in pace compósito, Iesus Christus, aetérnus Deus aeterníque Patris Fíli us, mundum volens advéntu suo piíssimo consecráre, de Spíritu Sancto concéptus, novémque post conceptiónem decúrsis ménsibus, in Béthlehem Iudae náscitur ex María Vírgine factus homo: Natívitas Dómini nostri Iesu Christi secúndum carnem.

Des siècles sans nombre après la création du monde, quand Dieu au commencement créa le ciel et la terre et forma l’homme à son image ; des siècles et des siècles après le déluge, quand le Très-Haut plaça son arc dans les nues du ciel, en signe d’alliance et de paix ; le vingt-et-unième siècle depuis qu’Abraham, notre père dans la foi, quitta Our des Chaldéens ; le treizième siècle depuis la sortie d’Égypte du peuple d’Israël sous la conduite de Moïse ; environ la millième année depuis le sacre du roi David ; la cent quatre-vingt-quatorzième Olympiade ; la sept-cent-cinquante-deuxième année de la fondation de Rome ; la quarante-deuxième année de l’empire de César Octavien Auguste ; tout l’univers étant en paix, Jésus Christ, Dieu éternel et Fils du Père éternel, voulant sanctifier le monde par son miséricordieux avènement, ayant été conçu du Saint Esprit, et neuf mois s’étant écoulés depuis sa conception, naît à Bethléem de Judée, fait homme, de la Vierge Marie. C’est la Nativité de notre Seigneur Jésus Christ selon la chair.

Le chant du matyrologe de Noël est précédé de la mention de la date et de l’âge de la lune. Pour 2012 ça donne :

Octavo Kalendas Ianuarii. Luna undecima.

Laisser un commentaire