Lui, Il n’est pas #Charlie, IL EST


Evangile de Saint Jean, Ch.18

1 Haec cum dixísset Iésus, egréssus est cum discípulis suis trans torréntem Cedron, ubi erat hortus, in quem introívit ipse et discípuli eíus. 2 Sciébat autem et Iúdas, qui tradébat eum, locum, quia frequénter Iésus convénerat illuc cum discípulis suis. 3 Iúdas ergo, cum accepísset cohórtem et a pontifícibus et pharisǽis minístros, venit illuc cum lantérnis et fácibus et armis. 4 Iésus ítaque sciens ómnia, quae ventúra erant super eum, procéssit et dicit eis: « Quem quǽritis? » 5 Respondérunt ei: « Iésum Nazarénum. » Dicit eis: « EGO SUM! » Stabat autem et Iúdas, qui tradébat eum, cum ipsis. 6 Ut ergo dixit eis: « EGO SUM!« , abiérunt retrórsum et cecidérunt in terram. 7 Íterum ergo eos interrogávit: « Quem quǽritis? » Illi autem dixérunt: « Iésum Nazarénum. » 8 Respóndit Iésus: « Díxi vobis: Ego sum! Si ergo me quǽritis, sínite hos abíre », 9 ut implerétur sermo, quem dixit: « Quos dedísti mihi, non pérdidi ex ipsis quemquam. »

1 Après avoir dit ces choses, Jésus alla avec Ses disciples au delà du torrent de Cédron, où il y avait un jardin, dans lequel Il entra, Lui et Ses disciples. 2 Judas, qui Le trahissait, connaissait aussi ce lieu, parce que Jésus y était souvent venu avec Ses disciples. 3 Judas, ayant donc pris la cohorte, et des gardes fournis par les princes des prêtres et les pharisiens, vint là avec des lanternes, des flambeaux et des armes. 4 Jésus, sachant tout ce qui devait Lui arriver, vint au-devant d’eux, et leur dit: Qui cherchez-vous? 5 Ils Lui répondirent: Jésus de Nazareth. Jésus leur dit: JE SUIS. Or Judas, qui Le trahissait, se tenait là aussi avec eux. 6 Lors donc que Jésus leur eut dit: JE SUIS, ils reculèrent et tombèrent par terre. 7 Il leur demanda de nouveau: Qui cherchez-vous? Et ils dirent: Jésus de Nazareth. 8 Jésus répondit: Je vous ai dit que c’est Moi; si donc c’est Moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci. 9 Il dit cela, afin que s’accomplit cette parole qu’Il avait dite: De ceux que Tu M’as donnés, Je n’en ai perdu aucun.

Evangile deSaint Marc, Ch. 14

60 Et exsúrgens summus sacérdos in médium interrogávit Iésum dicens: « Non respóndes quidquam ad ea, quae isti testántur advérsum te? » 61 Ille autem tacébat et nihil respóndit. Rursum summus sacérdos interrogábat eum et dicit ei: « Tu es Christus fílius Benedícti? » 62 Iésus autem dixit: « EGO SUM, et vidébitis Fílium hóminis a dextris sedéntem Virtútis et veniéntem cum núbibus caeli. » 63 Summus autem sacérdos scindens vestiménta sua ait: « Quid adhuc necessárii sunt nobis testes? 64 Audístis blasphémiam. Quid vobis vidétur? » Qui omnes condemnavérunt eum esse reum mortis.

60 Alors le grand prêtre, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, en disant: Tu ne réponds rien à ce que ces hommes déposent contre Toi? 61 Mais Jésus Se taisait, et Il ne répondit rien. Le grand prêtre L’interrogea de nouveau, et Lui dit: Es-Tu le Christ, le Fils du Dieu béni? 62 Jésus lui répondit: JE SUIS; et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. 63 Alors le grand prêtre, déchirant ses vêtements, dit: Qu’avons-nous encore besoin de témoins?


Oui Jésus est conduit à mort parce qu’on l’accuse de blasphème. Oui Jésus affirme lui-même Sa divinité ; sa réponse « JE SUIS » en est l’affirmation publique. « JE SUIS » c’est précisément le nom même de Dieu. Bien sûr c’est la raison pour laquelle les gardes tombent par terre au jardin des Oliviers, et que Jésus est convaincu de blasphème devant Caïphe. Les princes des prêtres savent parfaitement ce que signifie ce « JE SUIS », puisque c’est comme cela que se nomme Dieu lui-même à Moïse :

Livre de l’Exode, Ch. 3 :

13 Ait Móyses ad Deum: « Ecce, ego vadam ad fílios Israel et dicam eis: Deus patrum vestrórum misit me ad vos. Si díxerint mihi: ‘Quod est nomen eíus?’ quid dicam eis? » 14 Dixit Deus ad Móysen: « EGO SUM qui sum. » Ait: « Sic dices fíliis Israel: QUI SUM misit me ad vos. » 15 Dixítque íterum Deus ad Móysen: « Haec dices fíliis Israel: Dóminus, Deus patrum vestrórum, Deus Ábraham, Deus Ísaac et Deus lacob, misit me ad vos; hoc nomen mihi est in aetérnum, et hoc memoriále meum in generatiónem et generatiónem.

13 Moïse dit à Dieu: J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous. Mais s’ils me disent: Quel est son nom? que leur répondrai-je? 14 Dieu dit à Moïse: JE SUIS Celui qui est. Voici, ajouta-t-Il, ce que tu diras aux enfants d’Israël: CELUI QUI EST m’a envoyé vers vous. 15 Dieu dit encore à Moïse: Tu diras ceci aux enfants d’Israël: Le Seigneur, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. Voilà Mon nom pour l’éternité, et voilà Mon mémorial de génération en génération.

Laisser un commentaire