La liturgie de l’Eglise n’a pas pour but d’apaiser les désirs et les peurs de l’homme

"la liturgie de l'Eglise n'a pas pour but d'apaiser les désirs et les peurs de l'homme, comme il pourrait apparaître lorsque l'on cherche à créer une atmosphère conviviale ou à privilégier une musique sentimentale ou sensuelle, capables certes de satisfaire l'affectivité parfois malade ou la psychologie blessée qui caractérise la société d'aujourd'hui, mais portant en fin de compte très peu de fruits spirituels authentiques pour assumer dans la durée les engagements et les combats de la vie chrétienne adulte." (Cf. Mgr Marc Aillet, "La charité du Christ nous presse", éd. Artège, 2010)

Lisez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.