Hymne de l’année de la Foi – Credo Domine – erratum

Plusieurs emails nous sont parvenus suite à l’article précédent au sujet de l’hymne de l’année de la Foi.
Non, non, ce n’est pas Claude Bernard le « fauteur » de l’adaptation officielle en Français que l’on trouve sur le site du Vatican.
Claude Bernard en a fait … Une autre, oui oui ….
La version de Claude Bernard est éditée sur un CD qui a été fait par ADF-SM Signes et Musiques, conjointement à Prions en Eglise.
Ce CD propose comme première phrase « Gloire à Toi Christ envoyé du Père, en la nuit nous Te cherchons, dans l’Avent de notre histoire Tu nous rencontres et pour nous Tu es le Fils du Très Haut ». Donc une adaptation encore plus éloignée de l’original italien… Nous imputions donc par erreur à Claude Bernard le mauvais goût d’une adpatation dont il n’est pas l’auteur…

Et qui ne résoud d’ailleurs pas notre problème…  Nous n’avons d’ailleurs pas toutes les paroles puisqu’elles sont protégées par droit d’auteur…. Apparemment, cette traduction de Claude Bernard, malgré tout ce qu’on peut voir et lire sur internet, ne serait pas la version officielle. Vous trouverez un extrait MP3 issu du disque de chants de Claude Bernard ici :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


… et aussi le début de la partition proposée (origine : extraits adfmusique.net )

Ce qu’a fait Claude Bernard, ce n’est donc pas la version officielle, mais un autre chant, sur la  mélodie de l’hymne officielle de l’année de la Foi. Les paroles sont inspirées de l’italien, mais s’en écartent apparemment largement, au moins dans le premier couplet.

Mais qui donc est l’auteur de l’adaptation loufoque : « Tu éclates de vie au jour de Pâques »  que nous dénonçons et qui se trouve sur le site officiel de l’année de la Foi ? Et qui a bien pu l’approuver ? Comment se fait il qu’en fin de compte des instances officielles, en France ou à Rome, aient pu laisser publier un chant avec de telles paroles inconvenantes ? Pas Claude Bernard, en tout cas, cela semble désormais établi.

La question reste ouverte, parce que la situation est et demeure parfaitement incongrue. En tout cas, nous rappellons que vous avez gracieusement à votre disposition une partition de Credo Domine sans loufoqueries ci dessous :  n’hésitez donc pas à l’utiliser.

Téléchargez le PDF complet ici (rappelons-le, sans aucun droit d’auteur…) :

Il reste encore une question : pourquoi Claude Bernard met-il sur son propre site web « avec la caution du SNPLS » ?Mais parce que ADF-SM Signes Musique a demandé ce travail pour le CD qu’ils ont édité, « Bienheureux qui te reçoit » et que Claude Bernard a ensuite demandé l’avis du SNPLS. 

Apparemment, sur la partition éditée par ADF, il y aurait en page 3 « adaptation officielle du chant italien (J. Rideau, SNPLS) » ainsi qu’une autre citation du directeur du SNPLS. Le SNPLS proteste contre cet abus : en rien, le travail de Claude Bernard pour ADF-SM Signe Musique n’est muni d’une approbation du SNPLS comme « adaptation officielle », et ce malgré ce que prétend cette personne sur son site web ici :
Concluons : donc Claude Bernard n’a pas travaillé pas avec le Vatican pour l’hymne officelle de l’année de la foi Credo Domine… Et le SNPLS, s’il lui donne des avis, ne l’a pas mandaté pour écrire l’adaptation officielle française de cette hymne de l’année de la Foi.

Laisser un commentaire