Dom B. BOTTE

« L'anaphore de la Tradition Apostolique de saint Hippolyte, a été composée à Rome au début du IIIe siècle. Elle a servi pendant plus d'un millénaire dans la lointaine Ethiopie. On l'a introduite aujourd'hui dans le Missel Romain. Eh bien, cela me paraît plus digne de l'homme du XXe siècle que les âneries qu'on peut entendre aujourd'hui dans certaines églises. L'essentiel d'une liturgie, ce n'est pas d'être d'un siècle ou d'une nation, c'est d'être chrétienne, c'est-à-dire d'être l'expression de la foi de l'Eglise qui est de tous les temps ».

Dom B. BOTTE, Le mouvement liturgique, Témoignages et souvenirs, Paris 1973, p. 37-38 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.