Année de la Foi : le championnat d’Europe de traductions continue !

Après l’hymne de la rencontre des familles de Milan, c’est l’hymne de l’année de la Foi qui est prise à partie par nos « compositeurs musicaux en Eglise » :

Hymne pour l’année de la Foi :

Camminiamo, sotto il peso della croce,
sulle orme dei tuoi passi.
Tu risorgi nel mattino della Pasqua,
sei per noi il Vivente che non muore.
Credo, Domine!
Con gli umili, che vogliono rinascere,
Signore, ti supplichiamo:
adauge nobis fidem!
Credo, Domine, adauge nobis fidem!

Traduction française :

En chemin, sous la croix de nos épreuves,
Découvrons nos pas dans les tiens !
Tu éclates de vie le jour de Pâques,
Tu es pour nous le Vivant qui ne meurt plus.
Credo, Domine !

Par les humbles qui attendent de renaître
Seigneur, nous te supplions :
Adauge nobis fidem !
Credo, Domine,
adauge nobis fidem !

Non, mais sans blague : « Tu éclates de vie » ??? On aurait vraiment pu faire mieux ; L’italien, c’est Tu ressuscites le matin de Pâques….. ! Surtout en ce qui concerne l’affirmation centrale de la foi chrétienne :

1 Cor 15,14 : Si autem Christus non suscitátus est, inánis est ergo praedicátio nostra, inánis est et fides vestra;

Et si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, vaine aussi est votre foi.

Quand aurons-nous des personnes compétentes et ayant un minimum de sens ecclésial, ou ayant un minimum de sens de la Foi qui s’occuperont de nos traductions liturgiques ? C’est proprement effrayant…

Laisser un commentaire