2 novembre : un appel national !

[Mise à jour !]

En matière de liturgie, il est des choses qu'on n'ose plus vraiment faire… Et pourtant ! Cette année est une occasion unique…

En effet, le 2 novembre 2008, commémoration des fidèles défunts… Tombe un dimanche ! La liturgie des défunts primera donc sur celle du 31° dimanche.

C'est donc l'occasion de proposer deux choses précises dans votre paroisse : nous lançons donc un appel national sur deux points précis :

1 – Scholas, chorales paroissiales : chantez la Séquence Dies Irae :
{audio}img/Seq_dies_irae.mp3{/audio}
(Enregistrement des moines d'En Calcat, avec les enfants de leur alumnat).

La partition avec la traduction française est téléchargeable ici :

http://www.scholasaintmaur.net/Voir_details/11_Dies_Irae.html

C'est possible, faites donc une véritable "innovation" liturgique pour permettre à chacun de se ressaisir de  de leur propre patrimoine…Le Dies Irae en particulier est une mélodie qui a marqué de façon durable et profonde l'ensemble de l'univers musical en Occident. Faites le réentendre dimanche prochain !

2 – Paroissiens, faites porter du noir à votre curé ! C'est une occasion à ne pas manquer :

https://i0.wp.com/www.luzarvestments.co.uk/newlmsg001_pages/GL001%20BGb.jpg?resize=478%2C725

Toutes les chasubles noires ne sont pas kitsch !

 

[Mise à jour !]

On nous fait remarquer que dans le missel romain en Français (édition de 1979), il y aurait une rubrique qui interdirait l’usage du noir le dimanche. Nous souhaitons par cette mise à jour bien préciser qu’il n’y a rien de tel dans le missel romain actuel (2002), et qu’au contraire, il est mentionné explicitement la possibilité du noir pour les messes des défunts :

IGMR 2002, num. 346 : e) Color niger adhiberi potest, ubi mos est, in Missis defunctorum.

e) La couleur noire peut être employée aux Messes des défunts, là où c’est l’usage.

 Il faut bien rapppeler que le missel romain dans sa deuxième édition typique de 1975 et sa traduction française de 1979 sont abrogées par la troisième édition typique de 2002 (missel de Jean-Paul II) à laquelle toute l'Eglise de rite romain se réfère aujourd'hui.

Il pourrait subsister un débat sur « ubi mos est »,   « là où c’est l’usage ». Or, quand le missel parle « d’usage », il ne renvoie pas à des habitudes, bonnes ou mauvaises, prises dans telle paroisse ou pays. L’usage rituel en liturgie, est à échelle continentale. Et il est tout à fait exact que pour un rite à dimension universelle, comme le rite romain, il y a des précautions à prendre. Le noir n’est pas dans tous les pays ou continents une couleur de deuil.

Par contre, il n’y a aucun doute en ce qui concerne l’Europe occidentale, ou ce qu’on appelle « l’occident » en général. Et que c’est une pratique très répandue de célébrer des messes de Requiem, y compris le 2 novembre, en noir. Pour nos paroisses de France et d’Europe, en tout cas, il n’y a aucun débat sur la question du « ubi mos est ». C’est chez nous l’usage…. Ceux qui invoqueraient comme prétexte que "ce n'est pas l'usage chez nous" feraient dans cette perspective une erreur manifeste de lecture du missel romain.

 

 

Laisser un commentaire